L'homme qui ne tente jamais rien, ne se trompe qu'une seule fois. Lao Tseu

dimanche 17 juillet 2011

L'étape le Puy en Velay / Conques

Le groupe que j'accompagne, découvre l'esprit du Chemin sur l'étape Le puy / Conques. 8 jours de marche. Ce n'est pas les kilomètres qu'il faut regarder mais le cheminement. 
Il s'agit bien d'un appel qui pousse chacune des participantes ou pèlerines à venir s'exposer sur ce chemin.
Au fil des heures, elles pénètrent dans un autre espace temps, où vitesse,  course folle dans les super marchés s'éloigne. S'observer marcher, écouter les longues périodes de silence, s’émerveiller devant les clins d'oeil de la providence voilà ce que les pèlerines ont découvert.
Partir n’est ni une fuite, ni un contournement, mais bien un désir profond de s’accomplir en cherchant sa véritable vocation et trouver enfin une unité. 
Ce processus merveilleusement humain en symbiose avec le chemin nous donne une lecture et une visibilité sur ce qui peut être réalisé pour nous sentir pleinement heureux et accomplis.
Bravo aux pèlerines qui ont bravé ampoules et tendinite, le silence et les obstacles de toutes natures. 

Pourquoi CONJUGUER MARCHE ET COACHING sur le chemin ?
En nous livrant pleinement à Lui (le chemin), une synchronicité agit sur nos 3 niveaux : corps, cœur et tête.
Le coaching que je pratique le plus souvent dans le mouvement de la marche, c'est-à-dire dans un flux d’énergie ou vibratoire élevé est à la fois très technique et « inspiré ». Il exige une engagement total et une disponibilité à l’autre indiscutable, je parle de bienveillance et d’ouverture pour une communication de cœur à cœur.

Prochaines dates : me contacter aliaga.cathy@gmail.com

2 commentaires:

  1. On ne revient pas indemne d'une telle expérience sur le Chemin en tous les cas je reviens de cette marche, Le Puy en Velay Conques que j'ai faite du 3 au 10 juillet, et la transformation, l'ouverture....s'est faite au delà de ce que j'attendais.
    Cathy, une sacrée nana et une nana sacrée, d'une beauté rare aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur. Catherine

    RépondreSupprimer
  2. Je suis touchée, merci infiniment pour ce beau retour.

    RépondreSupprimer